Suite de l'aventure.

On quitte Kasghar, et on survole le désert du Taklamakan, direction Urumqi. Une ville chinoise, vilaine et sans intérêt, d'où l'on repart immédiatement en voiture. 

200km et plus de mille éoliennes plus loin (d'après notre guide, il s'agit du 2nd plus grand parc eolien du monde, le plus grand étant aux Etats-Unis), nous arrivons à Turpan, étape commerciale importante de la route de la Soie.

Xinjiang34

Après les hauts sommets de la chaine du Pamir, nous voilà dans une des régions les plus plus basses du monde (-154m au point le plus bas) et la plus chaude de Chine.

A Turpan, majoritairement Ouigour, on découvre le Minaret Emin, construit au XVIIIème siècle, en brique ocre, et on reste ébahi devant l'ingéniosité des habitants qui ont mis en place il y a 2 000 ans un système d'irrigation, encore en fonctionnement aujourd'hui, les karez : des tunnels creusés dans le sous-sol, à plusieurs dizaines de mètres de la surface, qui récupérent les eaux d'infiltration et de fonte des neiges au pied des montagnes, et la transportent jusque dans la vallée, à plusieurs dizaines de kilomètres, formant des oasis et permettant à l'agriculture de se développer. Des puits sont creusés régulièrement le long de ces conduits souterrains, permettant l'entretien.

xinjiang35

Xinjiang36

 

On découvre les ruines de la cité antique de Jiaohe et de la ville de garnison de GaoChang, abandonnées après les attaques Mongols. Quasiment seuls au milieu de ces décors de sable, on profite du calme, et de ces paysages irréels et majestueux...

xinjiang37

xinjiang39

 

On se promène dans Tuyoq, village ouigour et lieu de pélerinage, au milieu des maisons en brique et le long des petites ruelles où on cherche l'ombre. Puis on continue notre chemin jusqu'aux grottes de Bezeklik. Les contrastes entre déserts et oasis sont saisissants, et les sensations de chaleur, de silence et de solitude nous bousculent dans notre vision de la Chine ...

xinjiang40

xinjiang41

xinjiang42

xinjiang43

 

 

Au bout de deux jours, il est déjà temps de quitter cette région magique. Un instant, on se serait bien vu ouvrir notre guest house, à l'ombre des vignes !

Pour notre dernière étape, qui nous amènera dans la province du Gansu, on change de moyen de transport : c'est parti pour 10h de train, tous les 5 dans un compartiment couchettes (molles, le luxe !). Dans la salle d'attente, on est bien sur l'attraction, et certains voyageurs ont l'air de se demander ce qu'on fait là...

xinjiang44

xinjiang45